Chahid Anass Marocain Soussi

Un forum dont ont parlent de tout et de rien Un forum de divertissements, loisir, culture, societe, humour


Heures au format UTC


Menu principal
Index du forum
Portail
Rechercher
Inscription
Membres
L’équipe du forum
FAQ
Sujets récents
MessageLes doubles de nous-mêmes exis
Posté: Hier, 19:25
Auteur: taha

MessageSigne astrologique le meilleur
Posté: Hier, 18:31
Auteur: taha

MessageLes Amazighs ... Identité
Posté: 16 Oct 2018, 17:04
Auteur: tamazight

Pas de sondages disponibles
L'équipe du forum

Administrateurs

marocainsoussi
taha

Modérateurs

anass
ayour1
star
Mots clés
ainsi alors après aussi autre autres avant avec avoir bien cela cette comme content contre dans deux dire donc elle encore entre faire fait faut fbcdn fois grand hphotos http images jour jusqu leur leurs mais monde même notre nous peut plus pour puis quand quelques sans soit sont sous temps toujours tous tout toutes très votre vous était été être إلى التي الذي الله بعد بعض بين حتى ذلك على عليه عند قبل كان كما هذا هذه ولا وهو
Statistiques du forum
Messages 2388
Messages par jour 0.81
Messages par membre 38.52
Messages par sujet 1.28

Sujets 1860
Sujets par jour 0.63
Sujets par membre 30

Membres 62
Membres par jour 0.02

Dernier membre Aichabrahim
Recherche sur le forum
Recherche avancée
News du forum

Voir le dernier message Comment devenir gros

Message Posté: 08 Oct 2018, 23:21

Posté par: kazawi


Comment devenir gros

Image

La seule façon de grossir suffisamment pour être gros est de s’assurer que vous commencez chaque jour avec assez de sucre pour y arriver. Ajouter du sucre à votre café et un beignet au chocolat, vous êtes prêt à commencer une journée de gavage. Assurez-vous avant de quitter votre maison pour aller au travail que vous bourrez vos poches de bonbons pour les envies soudaines. Une tranche de pizza froide est toujours délicieuse pour le ventre si vous avez beaucoup de temps à passer dans les transports.

Si vous quitter suffisamment tôt pour aller au travail ou en cours, vous pourrez vous arrêter à votre fast food préféré pour préparer un gros repas. Vous pouvez utiliser ces coupons (1 acheté 1 offert) pour en avoir plus. Garder le biscuit supplémentaire pour une collation en milieu de matinée. Une fois que vous arrivez au travail, prenez une pause-café et les délicieux bonbons que vous avez mis dans vos poches. N’oubliez pas de partager. D’ailleurs, tout le monde sait qu’un gros a toujours des extra sur lui.

Au déjeuner, pour grossir , prenez un gros repas. Favorisez les buffets à volonté, ils aident à grossir grassement. Reprenez deux fois du dessert et, ne vous gênez pas, mettez des brownies de côté pour l’après-midi . Vers 15h, essayer de localiser un distributeur. Barres chocolatés, chips, et sodas sont bons pour ce moment de la journée parce qu’ils ne sont pas trop lourds et vous aideront à tenir jusqu’à la fin de la journée de travail. À 17h, assurez-vous de vérifier et voir si quelqu’un a des restes de nourriture dont il veut se débarrasser. C’est toujours utile au cas où vous êtes coincé dans le trafic au moment de rentrer à la maison et en cas d’envie soudaine de manger. Dans certains cas, vous pouvez acheter une glacière et la remplir avec des sodas pour votre trajets de retour.

En arrivant à domicile, c’est le bon moment pour mettre au four 10 minutes des plats surgelés pendant que vous vous mettez à l’aise pour la soirée. Si vous restez à l’intérieur et ne voulez pas cuisiner, commandez une pizza. Obtenez la spéciale, parfaite pour prendre du poids gras. Manger une pizza vers minuit au lit est idéal pour grossir . Pendant que vous attendez le livreur de pizza, fouetter de la mousse au chocolat. C’est rapide et facile et sera prêt à manger après le dîner.

Si vous décidez de regarder un film ou une émission de télévision la nuit, n’oubliez pas le pop corn et de partager un morceau ou deux avec le chien. Le partage favorise la prise de poids grasse. Mais évitez la nourriture pour chiens. Elle pourrait vous donner des gaz.

Au cours de la publicité pourquoi ne pas grignoter quelque chose de sain, comme une carotte ou un morceau de céleri ?!
Rappelez-vous, la clé pour grossir mal-sainement est de ne jamais arrêter de manger. Elle doit devenir une partie de votre vie qui vous fait vous sentir bien dans votre peau. Si on se moque de vous, ne soyez pas offensé. C’est de la jalousie de personnes en bonne santé ! La chose importante est que vous vous aimiez et vous sentiez bien dans votre peau. L’estime de soi. Alors, continuez de manger à volonté !



Vues: 0  •  Commentaires: 0  •  Écrire un commentaire  •  Forum: Santé, bien-être, psychologie & diététique Haut

Voir le dernier message Les assemblages sculpturaux de Thomas Deininger (vidéo)

Message Posté: 08 Oct 2018, 22:56

Posté par: kazawi


Les assemblages sculpturaux de Thomas Deininger sont des astuces tridimensionnelles (vidéo)

Image

Thomas Deininger crée des illusions d’optique époustouflantes dans ses assemblages sculpturaux d’objets trouvés. L’artiste basé à Rhode Island réalise des œuvres à partir d’objets trouvés, alors qu’il «expérimentait les qualités physiques de la peinture et de l’abstraction, à la fois matérielles et imagées».

La plupart du contenu que j’explorais impliquait le consumérisme de masse, la culture pop et les préoccupations environnementales. Donc vraiment le support est devenu le message. Je remets en question la beauté, la valeur et la perception et comment les trois concepts font cette petite danse qui change la façon dont nous sommes tous liés au monde (physique et spirituel) et comment la réalité n’est qu’une illusion.

Deininger explore également l’assemblage dans des collages de papier en deux dimensions. À travers ses différents médiums, il utilise des photographies et des matériaux issus de la culture populaire, notamment des poupées et des trolls Barbie, et a recréé des peintures célèbres de Diego Velázquez et Vincent van Gogh.

Vous pouvez voir plus de son travail sur Instagram .


https://www.instagram.com/p/BlgKr1vHrxN ... atch_again
https://www.instagram.com/p/BlZ-6uOj2GS ... atch_again
https://www.instagram.com/p/BkiITnJhz_S ... atch_again
https://www.instagram.com/p/Blu9AJtljrI ... atch_again


Vues: 0  •  Commentaires: 0  •  Écrire un commentaire  •  Forum: Art,culture & litérature Haut

Voir le dernier message Le Couscous a sa Coupe du Monde (vidéo)

Message Posté: 08 Oct 2018, 22:27

Posté par: taha


Le Couscous a sa Coupe du Monde (vidéo)

Image

Le temps d’un festival, le petit village de San Vito lo Capo en Sicile devient la Capitale du Cousous.

Depuis 1998, on peut y goûter les saveurs du blé concassé et du bouillon de légumes à travers leurs déclinaisons méditerranéennes.
Cette année, pour la 21ème édition du Cous Cous Fest dix chefs s’affrontent pour un Championnat international.

Ils viennent, de pays du Maghreb bien sûr, d’Italie aussi mais aussi d’autres parties du globe, comme la France ou les États-Unis.
La liste complète : Italie, Angola, Côte d’Ivoire, France, Israël, Maroc, Palestine, Sénégal, États-Unis et Tunisie.

Et le vainqueur, cette année est le Maroc, et ses cheffes Zahira et Ikram Fenouri :
Ce plat millénaire, qui sera peut-être bientôt inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco se cuisine donc dans le monde entier.





Vues: 2  •  Commentaires: 0  •  Écrire un commentaire  •  Forum: Gastronomie & Cuisine Haut

Voir le dernier message Le couscous, ou l’histoire ancestrale d’un grain magique

Message Posté: 06 Oct 2018, 23:54

Posté par: taha


Le couscous, ou l’histoire ancestrale d’un grain magique

Image

Le couscous n’est pas le fait du hasard. Il est réellement né là où il devait naître. Aujourd’hui, chaque pays du Maghreb se targue d’être à l’origine de ce plat aux saveurs berbères. Présent dans les circonstances de fête et de peine, le couscous s’est toujours entouré d’un rituel qui lui confère une certaine sacralité.

Raconter le périple du couscous, c’est restituer sa mémoire première, le frémissement des premières graines, les premiers gestes dont il garde le souvenir, le goût et l’odeur qui l’ont marqués. C’est aussi un voyage dans le temps et dans l’espace qui le réintègre dans les rituels liés aux étapes de la vie, aux traditions agraires, aux fêtes, à l’eau et au feu. Intemporel, il est à la fois légendaire et familier. Le couscous est ce plat de convivialité qui a gardé son histoire millénaire.

Le couscous (en berbère seksu) est le plat de référence des habitants de l’Afrique du Nord. C’est aussi leur plus grande et plus belle création culinaire. Les Amazigh furent les premiers à faire cuire à la vapeur les semoules de blé et d’orge. Ils amélioraient ainsi le traitement des graines jusque là utilisées seulement pour la confection de bouillies et de pains. Le couscous dont l’invention remonte vraisemblablement à la fin de la période romaine, n’est mentionné que vers la fin du VIIIème siècle par les auteurs musulmans qui firent l’éloge de ses qualités nutritives et médicales. Il parvient à sortir des frontières et à être prisé selon Rabelais dès le XVIème siècle sous le nom de Coscoton à la moresque. Ce n’est qu’avec l’arrivée des Hafsides que le nom de couscous est évoqué.

Le couscous remonte certainement à l’aube de l’Histoire même si ce plat, ainsi que l’affirme Ibn Khaldoun, n’est cité dans les chroniques qu’après la conquête arabe et l’islamisation du Maghreb. C’est à la table médiévale, au Maghreb mais aussi en Espagne et au Portugal que ce met gagne véritablement ses lettres de noblesse, passant des steppes nord africaines aux cours royales d’Europe. Les théories divergent sur l’origine du couscous et sur la date de son apparition au Maghreb. Il semblerait que le couscous soit originaire du Soudan, via l’Egypte. Au Soudan, on cuisait du pilpil et du “couscous” de mil ou de sorgho dans des paniers tressés soumis à la vapeur de la même manière que l’on cuit aujourd’hui la semoule de blé ou d’orge dans la passoire du couscoussier.

Son origine divise les historiens mais une chose est sure : des fouilles archéologiques ont permis de découvrir des couscoussière datant des IXème et Xème siècles. Il a par ailleurs connu de nombreuses transformations au gré des trajets des caravanes à travers le Sahara, et ensuite avec la conquête de l’Andalousie. Quoiqu’il en soit, le couscous est depuis longtemps le “plat national” d’Afrique du Nord. Il a fait partie de la vie quotidienne et religieuse ; il accompagne tous les grands événements de la vie.



Couscous d’hiver et couscous d’été

Le couscous est aux Maghrébins ce que les pâtes sont aux Italiens et le riz aux Chinois. C’est un aliment de base qui est le pilier de la vie au Maghreb. L’origine du mot Couscous viendrait de l’arabe classique kouskous et du berbère kseksu qui désigne à la fois la semoule de blé dur et le plat populaire dont elle est l’ingrédient de base.

Certains pensent qu’il provient d’une onomatopée faisant référence au souffle et au cliquetis des grains de semoule quand on les roule sous la main. D’autres, sont d’avis qu’il pourrait être dérivé de l’arabe classique kaskasah, qui signifie “broyer, piler”. On l’appelle Seksou en Kabylie, Taberboucht dans les Aurès, Ta’âm chez les Ouled Naïl, Lem’hawar chez les gens de Mila, Naâma et Constantine. Dans la région de Chenoua, on fait même du Taâm oubelout (couscous à base de glands). Le couscous sera accompagné d’une sauce appelée marga faite de légumes tels les tomates, oignons, navets, ail, fèves, pois chiches, courgettes ; de viandes blanches, rouges et de condiments depuis Ras el hanout, (coriandre, poivre, sel) jusqu’au piment pour avoir une cuisine relevée. Les gens du littoral comme à Collo ont la spécialité du couscous au mérou.


A chaque cérémonie, son propre couscous. Il y a le mesfouf sucré au miel et raisins secs, ou seffa avec beurre, raisins secs, cannelle, fleur d’oranger et amandine dans l’Ouest du pays. Il existe le couscous de couleur brunâtre appelé lemziet dont les citadins de Constantine en raffolent. Les

pieds-noirs se sont accoutumés au couscous merguez emprunté de l’art culinaire juif. Or, le couscous algérien et maghrébin en général, a pénétré l’Andalousie dès le XIIIème siècle. Sa cuisson à la vapeur qui remonte aux temps reculés, fait que le couscous a bien une légende. On peut classer le couscous dans la famille des panades. En roulant la semoule dans une bassine avec la paume des mains, qu’on passe au tamis bien calibré, les grains sortent et sont séchés sur un drap blanc puis sont passés à la vapeur dans un couscoussier pour être cuit.



Mythe et superstition

Le couscous pèlerin est pourtant bien plus qu’un simple plat et il dépasse la dimension strictement culinaire. Sa préparation contient une dimension spirituelle qui n’est pas sans rappeler le rite de la prière. Le couscous est un acte social de partage qui marque les grandes étapes de la vie (mariage, grossesse, naissance, célébration des jours saints …). Il est né dans le giron des femmes et représente l’insigne de leur pouvoir car “seules des mains féminines peuvent l’apprivoiser”. On parle même de couscous “mythique” car “il porte en lui l’empreinte des quatre éléments nécessaires à la transmutation alchimique” : le feu (qui concourt à sa cuisson, lui donne sa chaleur), la terre (qui à porté le grain et lui donne son odeur, sa couleur, et son goût), l’eau (nécessaire complémentarité pour le révéler et lui faire atteindre sa pleine maturité).

L’air (représenté par la vapeur qui se dilue dans l’atmosphère). Dans les croyances berbères, l’asli, élément mâle, semble dans la plupart des cas, un personnage céleste, matérialisé dans la pluie. Pour implorer Dieu afin que la pluie tombe, à ce jour les enfants sortent dans certaines de nos régions avec Boughandja appelé aussi Taghoundja, sorte de marionnette en pièces d’étoffes multicolores. Les femmes superstitieuses s’assurent la fidélité de leur mari pour l’année à venir si elles leurs servent un couscous où elles auront dissimulé les morceaux les plus tendres de la queue de mouton. Compte tenu de ces associations particulières, les émigrants d’Afrique du nord ont emmené le couscous dans leurs bagages où qu’ils aillent, de sorte que les meilleurs aussi bien à Marrakech et Meknes qu’à Marseille ou Montréal. C’est ainsi que les pieds noirs débarquent d’Algérie en 1962 en France ont ramené dans leurs bagages ce plat, symbole du “là-bas” et qui est devenu aujourd’hui le plat préféré des jeunes en France.



Rites des labours et semailles

Les rites des labours, les rites destinés à faire tomber la pluie, les rites des moissons, tous ces rites qui sont innombrables sont célébrés tout au long de l’année agricole. A partir de là, on perçoit aisément la place des céréales dans le système agraire amazigh.

La récolte est ce produit né d’un mariage magique renouvelé chaque année, entre un élément femelle, la terre, et un élément mâle, la pluie. Pour assurer cette union et pour la rendre féconde, l’homme amazigh s’est entouré de toutes les cérémonies symboliques qui se déroulent dans toute la Numidie.

La terre meurt avec la moisson et renaît à l’automne. De là, est née la préparation du couscous qui se soumet à des rites que la cérémonie soit funéraire ou festive. Outre ses valeurs nutritionnelles certaines, le couscous est également la nourriture spirituelle des Nord Africains pour qui la semaine ne saurait se terminer sans le bol de couscous du vendredi après-midi après la prière. Au cours du ramadhan, le mesfouf – couscous sucré à la cannelle et aux raisins secs – est servi avant le lever du soleil juste avant le jeûne pour permettre à tous de tenir jusqu’au coucher du soleil. Pas un évènement rassemblant la famille et les amis ne se fait sans couscous. Mais au-delà de son caractère festif, il est le symbole de la générosité envers autrui. Il porte comme le pain, la baraka.



Des petites mains à l’industrialisation

Fabriqué à partir de blé dur, céréale aux nombreuses qualités nutritionnelles, le couscous est un aliment chargé de protéines, fibres, phosphore et vitamine B3 et pauvre en lipides et en sodium.

Si son mode de préparation est constant (une semoule roulée, cuite à la vapeur et assaisonnée d’un bouillon) les ingrédients qui entrent dans sa composition renseignent sur le rang social de la famille. De plus, on pourrait tracer une carte des couscous où se dessinent nettement deux axes.

Du jardin au désert en passant par la côte les assaisonnements et les légumes changent.

Produit simple, il s’accommode aussi bien d’une préparation compliquée et riche en ingrédients que d’une simple noix de beurre et d’un peu de sucre et de cannelle.

En dépit des divergences voire des désaccords sur ce qui fait un “vrai” couscous, la méthode de préparation et de présentation demeure plus ou moins la même partout. La graine de couscous est faite avec de la semoule de blé dur, de l’eau et éventuellement du sel et de la farine soit à la main selon une méthode qui demande beaucoup de travail et de temps soit de plus en plus de manière industrielle.

La première machine reproduisant le geste humain du roulage des grains de semoule a été mise au point en 1953 par les frères Ferrero. Les grains ainsi formés sont passés deux ou trois fois à la vapeur dans une passoire placée au dessus d’une marmite dans laquelle cuit le bouillon.

Pour faire un bon couscous, chacun possède sa recette. “Le couscous d’orge et d’avoine fait baisser le taux de cholestérol et de glycémie” raconte un célèbre cuisinier marocain se basant sur les résultats d’études scientifiques américaines et britanniques sur l’impact du riz, de l’orge ou de l’avoine sur la santé. Et pour ceux qui veulent mettre un peu plus de goût dans leur semoule, il propose une série de couscous aromatiques : au miel, sauce soja, ketchup, pruneaux et raisin sec, moutarde ou au kiwi…


Tout un programme qui allonge encore la vie millénaire du couscous.

Aujourd’hui, les minoteries industrielles sont légion en Algérie et la concurrence est rude. Et malheureusement, les femmes ne roulent plus le couscous qu’en de rares occasions…


F.M.

Image
Image
Image
Image


Vues: 1  •  Commentaires: 1  •  Écrire un commentaire  •  Forum: Votre ville natale ,pays & coutumes Haut

Voir le dernier message Les bombardements ont été «ressentis» dans l’espace (vidéo)

Message Posté: 08 Oct 2018, 22:14

Posté par: kazawi


Les bombardements de la seconde guerre mondiale ont été «ressentis» dans l’espace (vidéo)

Image

Les bombes utilisées par les forces alliées pendant la Seconde Guerre mondiale étaient si grandes qu’elles ont affaibli la

haute atmosphère de la Terre.

Les raids aériens ont transformé les villes en décombres et en cendres, mais maintenant, de nouvelles recherches montrent

que des ondes de choc pourraient être ressenties jusqu’à 1 000 km au-dessus du Royaume-Uni.

Chris Scott, de l’Université de Reading, a déclaré:

« J’ai été absolument étonné quand j’ai découvert que chaque raid a libéré l’énergie d’au moins 300 coups de foudre. »

On espère maintenant que la recherche nous permettra de mieux comprendre comment les forces naturelles telles que la

foudre, les éruptions volcaniques et les tremblements de terre peuvent affecter la haute atmosphère terrestre.

Comment savons-nous que c’est arrivé ?

Les chercheurs ont étudié des dossiers quotidiens conservés au Radio Research Center de Slough, au Royaume-Uni.

Ils ont examiné la façon dont la concentration d’électrons dans la haute atmosphère changeait autour de 152 raids aériens

alliés en Europe, y compris des raids sur Berlin et ceux en faveur du débarquement en Normandie.

Les données ont montré que la concentration d’électrons a considérablement diminué lorsqu’une bombe a explosé, ce qui a

chauffé la haute atmosphère.

Cela a provoqué un appauvrissement faible mais significatif de l’ionosphère au-dessus, même si les bombes ont été

déployées à des centaines de kilomètres.

Mais Chris Scott admet que « ce sont des effets très temporaires qui ont très légèrement réchauffé l’atmosphère ».

« Les effets sur l’ionosphère n’auraient duré que jusqu’à ce que la chaleur se dissipe. »

Pourquoi avons-nous besoin de connaître l’ionosphère ?

C’est une couche de l’atmosphère terrestre qui peut affecter les communications radio, les systèmes GPS, les

radiotélescopes et même une certaine compréhension des systèmes météorologiques.

Chris Scott a déclaré:

« Cette [recherche] est vraiment importante si nous voulons comprendre l’ionosphère dans son ensemble. Nous savons que

l’ionosphère est contrôlée par l’activité solaire mais elle varie beaucoup plus que ce qui peut être expliqué actuellement. »

Les résultats sont publiés dans la revue de l’Union européenne des géosciences, Annales Geophysicae.






(Source : BBC)

Vues: 15  •  Commentaires: 0  •  Écrire un commentaire  •  Forum: Nature & écologie Haut

1849 sujets

Page 3 sur 370Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 370  Suivante

cron
Créer un forum | © phpBB | Entraide & support | Forum gratuit