Chahid Anass Marocain Soussi

Un forum dont ont parlent de tout et de rien Un forum de divertissements, loisir, culture, societe, humour


Heures au format UTC



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 293
Localisation: Casablanca /Maroc
Sexe: Masculin
Age: 22
MessageSujet du message: La migraine en vidéo
Posté: 10 Avr 2014, 22:36 



La migraine en vidéo





Une migraine est une céphalée vasculaire grave qui est habituellement plus prononcée sur les côtés de la tête mais qui peut aussi se produire d'un seul côté de la tête. Les vaisseaux sanguins de la tête alimentent en sang le cuir chevelu et le cerveau.

Les migraines surviennent lorsque ces vaisseaux sanguins se dilatent et se contractent, entraînant un élargissement des vaisseaux suivi d'un rétrécissement rapide. Les fibres de la douleur dans les parois des vaisseaux sanguins sont irritées et les nerfs entourant les vaisseaux sanguins libèrent des produits chimiques, et envoient des signaux de douleur au cerveau. La cause des migraines demeure inconnue mais les scientifiques établissent une théorie impliquant des changements de débit sanguin et certains changements biochimiques.

Les migraines sont un type courant de céphalée chronique. Une migraine classique est précédée par une aura, c'est-à-dire ensemble de symptômes d'avertissement, indiquant l'imminence de la crise. Une migraine dite commune n'a pas d'aura associée. Les migraines sont fréquentes chez les femmes, sans doute en raison des changements hormonaux associés à leur cycle menstruel.

Consultez votre médecin si les symptômes migraineux sont graves, persistants, récurrents ou accompagnés d'autres symptômes. Des médicaments préventifs ainsi que la suppression des éléments « déclencheurs » ayant conduit à une migraine dans le passé peuvent réduire le nombre de migraines.






Migraine : les différentes origines de la migraine

La migraine n’est pas un simple mal de tête ou céphalée, mais une vraie maladie, qui se diagnostique et se traite. Que faut-il savoir sur la migraine, quels sont les différents types de céphalées et quelles sont les origines ?

Image






Votre migraine persiste ? Consultez un service spécialisé

Image


Un bon nombre de migraineux traînent leur migraine de médecin en médecin, sans jamais être soulagés. En plus, ils se bourrent d’antalgiques et cela finit par ne plus marcher non plus. Alors c’est la dépression, l’arrêt de travail, l’abandon de carrière.

Une histoire rare ? Pas tant que cela.

Cette histoire est celle de Paul, un jeune entrepreneur de 25 ans qui avait dû arrêter son précédent travail pour migraine. Il devenait fou, les antalgiques ne marchaient plus, il déprimait, tournait en rond dans sa solitude. De médecin en médecin, il finit par croire que son cas était désespéré. Jusqu’à ce qu’il apprenne l’existence d’un service spécialisé dans la prise en charge de la migraine.


Céphalée de tension ou migraine ?

Très rapidement, on lui explique qu’il ne souffre pas de migraine, mais de céphalée de tension, une maladie voisine mais dont les mécanismes sont très différents. Du coup on lui change complètement son traitement. Pour lui ce sera du sport et un antidépresseur de la famille des tricycliques. Au bout de quelques mois il est complètement guéri. Aujourd’hui cela fait 2 ans qu’il n’a plus jamais mal à la tête. Du coup, il reprend le travail et pour rattraper le temps perdu, il devient entrepreneur et créé son entreprise. Le sport est devenu la base de son mode de vie : 6 heures par semaine de footing, de natation et de vélo. Plus pendant les vacances. Paul a compris que c’était vital pour lui.

L’histoire de Béatrice est différente, même si le début fut le même : migraines à répétition, antalgiques sans succès, une vie de couple difficile, un travail aménagé. Elle aussi a terminé son parcours dans une consultation dans un service spécialisé. Son traitement à elle, celui qui l’a débarrassée des migraines, c’est un bêtabloquant. Il lui arrive de faire quelques crises de temps en temps, mais elles sont infiniment plus rares et sa vie est normale.

Vous l’avez compris, tous les maux de tête ne se ressemblent pas. Mais le diagnostic n’est pas toujours facile. Surtout, c’est votre réponse aux différents traitements qui va confirmer le diagnostic. C’est un peu comme un serrurier qui pour débloquer votre porte va sortir de sa trousse à outils un gros trousseau de clés. Or le problème est que pour bon nombre de médecins, faute d’expérience, il n’existe qu’un seul type de traitement, voire seulement deux. Et s’il ne marche pas chez vous, alors vous n’aurez qu’à souffrir. Le problème aussi c’est que pour bon nombre de malades, leur maladie est une fatalité qu’ils subissent sans rien faire.

Alors si c’est votre cas, si malgré plusieurs traitements différents vous continuez à souffrir de migraines, allez consulter un service spécialisé dans les céphalées. Et mettez-vous dans la tête que votre cas n’est pas désespéré, qu’il existe une solution pour vous et qu’on va vous la trouver.


Testez vos connaissances sur la migraine


La migraine se traite. Encore faut-il l'identifier clairement et consulter son médecin.
Faites le point sur vos connaissances.

Image


1) En l'absence de traitement, une crise de migraine dure de 4 à 72 heures.
-- Vrai ? ou Faux ?

2) La migraine peut provoquer des troubles digestifs (nausées, vomissements).
-- Vrai ? ou Faux ?

3) Au moment des règles, combien de femmes souffrent de migraine ?
-- Entre 50% et 60% ou Entre 5 et 25% ?

4) Il existe un risque d'accoutumance si l'on prend plus de deux fois par semaine un traitement de la crise (antalgiques, anti-inflammatoires, dérivés de l'ergot de seigle, triptans) :
-- Vrai ? ou Faux ?

5) La contraception orale accroît la prédisposition aux migraines.
-- Vrai ? ou Faux ?

6) Un traitement de fond est habituellement proposé :
-- Dès trois crises par mois  ou  Dès cinq crises par mois ?

7) Avec l'âge, la fréquence des migraines :
-- Augmente ou Diminue ?

8) Il est conseillé aux migraineuses d'utiliser des pilules fortement dosées.
-- Vrai ? ou Faux ?

9) La migraine dite " cataméniale " est liée :
-- A la consommation d'alcool  ou  Au cycle hormonal féminin ?

10) Il existe des médicaments spécifiques contre la migraine. Combien de migraineux consultent pour en bénéficier ?
-- 70% ou 50% ?

Si le sujet vous intéresse, si vous êtes migraineux(se) vous-même ou si une personne de votre entourage en souffre, nous vous conseillons de compléter votre information sur la migraine.
Voir article ci-dessous  : Testez vos connaissances sur la migraine



TESTEZ VOS CONNAISSANCE SUR LA MIGRAINE


Image


La migraine désigne des douleurs souvent très intenses, qui s’éternisent et qui empêchent de réaliser les activités de la vie quotidienne.

Même si les hommes et les enfants ne sont pas épargnés, les femmes sont particulièrement concernées : elles sont plus de 18 % à en souffrir, parfois très régulièrement…



En l'absence de traitement, une crise de migraine dure de 4 à 72 heures.

Cette durée de 4 à 72 heures sans traitement fait partie des critères de diagnostic de la migraine. On reconnaît également une migraine à des douleurs pulsatiles, unilatérales, modérées ou sévères. Les céphalées s’aggravent aussi typiquement lors des activités physiques de routine.



La migraine peut provoquer des troubles digestifs (nausées, vomissements).

Très souvent, la migraine s’accompagne de nausées et/ou de vomissements. Durant les crises, les patients souffrent aussi fréquemment de photophobie ou phonophobie, c’est-à-dire d’une intolérance à la lumière ou au bruit.



Au moment des règles, combien de femmes souffrent de migraine ?

Entre 5 et 25 % des femmes souffrent de migraine au moment de leurs règles. En effet, les menstruations constituent un facteur déclenchant de la migraine. On parle de migraine menstruelle ou cataméniale.



Il existe un risque d'accoutumance si l'on prend plus de deux fois par semaine un traitement de la crise (antalgiques, anti-inflammatoires, dérivés de l'ergot de seigle, triptans).

C’est pourquoi il est vivement recommandé aux migraineux de suivre un traitement de fond pour prévenir les crises et limiter le recours aux médicaments de crise.



La migraine dite " cataméniale " est liée au cycle hormonal féminin.

Les migraines liées au cycle menstruel sont également dites cataméniales. Les douleurs surviennent typiquement au moment des règles, voire quelques jours avant le début du saignement.



Combien de migraineux consultent pour bénéficier des médicaments spécifiques contre la migraine?

De nombreux migraineux ne se soignent pas ou mal. On estime qu’à peine plus de la moitié consultent et bénéficient de traitements spécifiques.



Avec l'âge, la fréquence des migraines diminue.

C’est vrai. On sait par ailleurs que les femmes sont trois fois plus touchées que les hommes et que les enfants ne sont pas épargnés (5% d’enfants migraineux).



La contraception orale accroît la prédisposition aux migraines.

Chez certaines femmes, la fin d’une plaquette de pilule augmente le risque de migraine. La ou les crises surviennent alors pendant les 7 jours d’arrêt de la pilule et sont donc liées à la chute des estrogènes. Il existe des solutions, il faut en parler à son médecin ou à son gynécologue (changement de pilule, pilule sans interruption, autre méthode contraceptive…).



Il est conseillé aux migraineuses d'utiliser des pilules mini dosées.

On recommande aux femmes souffrant de migraines cataméniales d’utiliser un moyen contraceptif sans estrogène ou faiblement dosé comme les mini-pilules, ou encore de recourir à une méthode contraceptive non hormonale.



Un traitement de fond est habituellement proposé dès trois crises par mois.

Le traitement de fond est préventif, il diminue la fréquence des crises et réduit leur intensité. Il est habituellement proposé dès trois crises par mois.



Créé initialement par Isabelle Eustache le 22/12/2004
Sources : Recommandations de la HAS. http://www.ameli-sante.fr.



_________________
Image
http://tahamaysar.fr.gd/Page-d-h-accueil.htm


Haut
  Profil Envoyer un message privé MSNM/WLM 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 293
Localisation: Casablanca /Maroc
Sexe: Masculin
Age: 22
MessageSujet du message: Re: La migraine en vidéo
Posté: 10 Avr 2014, 23:00 



Mal de tête : est-ce une migraine ou une céphalée de tension ?


Image
Le terme « migraine » est souvent employé pour désigner un mal de tête. Or la migraine est une maladie qui répond à des critères diagnostiques bien précis et qui sont différents de la céphalée de tension. Alors au final, votre mal de tête, est-ce une céphalée de tension ou une migraine ?


Quelles sont les caractéristiques de la céphalée de tension ?

Les céphalées de tension se manifestent par l’impression de porter un casque sur la tête. Tout le monde peut souffrir à un moment ou à un autre d’une céphalée de tension car il suffit d’être fatigué, stressé, mal installé à son bureau durant des heures de travail, etc., pour déclencher un tel mal de tête.

Les migraines, elles, ont la caractéristique d’évoluer par crises, avec notamment des pulsations difficilement supportables. Les migraines ont une origine différente et une composante génétique (impliquant les chromosomes 19, 1 et 2).


Céphalées de tension ou migraine, les femmes d’abord !

Les femmes sont plus souvent sujettes au stress et leur musculature du cou est plus faible que celle des hommes, d’où un risque accru de céphalée de tension en cas de contraction involontaire de ces muscles. Quant à la migraine, elle a aussi la particularité d’être rythmée par les cycles menstruels.

De plus, les facteurs qui déclenchent une céphalée de tension peuvent être les mêmes que les facteurs de risque d’une migraine. Résultat, sur les 8 millions de Français qui sont touchés par la migraine, ce sont des femmes dans 70% des cas.

Et enfin, on peut être migraineux et faire de temps en temps des céphalées de tension !


Céphalée de tension ou migraine, quelle importance ?

Il est très important de faire la différence entre une céphalée de tension et une migraine, car seules les premières répondent bien aux antalgiques habituels (paracétamol ou anti-inflammatoires). Le traitement de la migraine repose des médicaments spécifiques et/ou sur un traitement de fond.


Quels sont les critères diagnostiques de la migraine ?

Les critères diagnostiques de la migraine ont été établis par l'International Headache Society (IHS) et l’on distingue la migraine commune de la migraine avec aura.

Critères diagnostiques de l'IHS de la migraine commune (migraine sans aura)

A savoir : la céphalée est l’autre nom du mal de tête.

A- Au moins 5 crises répondant aux critères B - D.

B- Crises de céphalées durant de 4 à 72 heures (sans traitement).

C- Céphalées ayant au moins 2 des caractéristiques suivantes :

Unilatéralité (douleur d'un seul côté).
Pulsatilité (douleur qui se manifeste par des battements).
Intensité modérée ou sévère.
Aggravation par les activités physiques de routine, telles que montée ou descente des escaliers.


D- Durant les céphalées, au moins l'un des caractères suivants :

Nausées et/ou vomissements.
Photophobie (intolérance à la lumière) et phonophobie (intolérance au bruit).




Critères diagnostiques de l'IHS de la migraine avec aura

A- Au moins 2 crises répondant aux critères de B.

B- Au moins 3 des 4 caractéristiques suivantes :

-- Un ou plusieurs symptômes de l'aura, totalement réversibles. L'aura correspond à l'apparition de troubles sensoriels, en particulier visuels (phosphènes -formes géométriques brillantes, colorées et mouvantes- ou scotomes - zone de vision floue). A cette aura visuelle peuvent succéder des troubles tactiles tels que des fourmillements et des picotements, des troubles du langage ou des hallucinations olfactives ou gustatives.
-- Les symptômes de l'aura se développent progressivement sur plus de 4 minutes et en cas de deux ou plusieurs symptômes, ils surviennent successivement.
-- La durée de chacun des symptômes de l'aura n'excède pas 60 minutes. S'il y a plusieurs symptômes, la durée acceptée est augmentée en conséquence.
-- La céphalée fait suite à l'aura après un intervalle libre de 60 minutes mais peut parfois commencer avant l'aura ou l'accompagner.


Si ces critères vous correspondent, c’est que vous souffrez d’une vraie migraine. Consultez son médecin s’impose pour trouver le traitement adapté.























_________________
Image
http://tahamaysar.fr.gd/Page-d-h-accueil.htm


Haut
  Profil Envoyer un message privé MSNM/WLM 
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Modérateurs:

taha, anass

Permissions de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 


Créer un forum | © phpBB | Entraide & support | Forum gratuit