Chahid Anass Marocain Soussi

Un forum dont ont parlent de tout et de rien Un forum de divertissements, loisir, culture, societe, humour


Heures au format UTC



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 873
Localisation: Casablanca Royaume du Maroc
Sexe: Masculin
Posté: 17 Oct 2016, 23:50 

Bonjour à tous...

J'ai créé cette "discussion" pour pouvoir partager avec vous les meilleurs films que j'ai vue ... que j'avais vu et que j'ai aimé !!!
Des films incontournables, magnifiques, grandioses, "réalistes" et vraiment émouvants ...
Pour moi un bon film est un film qu'on voudrais revoir n'importe quand même une semaine après l'avoir vue.
Il faut absolument les regarder, je vous prévient pour certain films les mouchoirs seront à prévoir, même si vous ne pleurez jamais devant un film !!!!, et certain sont tellement  « vrai et réaliste » que vous vous effondrez devant votre écran !!!!!
Je vous conseille de les voir.
Pas forcément excellents pour tous, mais incontournables avant tout. Je vous conseille de les voir.

Le film de ce jour est :


Into the wild (dans la nature) ou Vers l'inconnu {Histoire vraie}

Est un film américain réalisé par Sean Penn, sorti en 2007, traitant de la quête du bonheur à travers l'indépendance et la solitude, il s'agit de l'adaptation du récit Voyage au bout de la solitude (Into the Wild pour le titre original), écrit par Jon Krakauer en 1996, et relatant l'histoire réelle de Christopher McCandless.

Histoire du film

Christopher McCandless est un étudiant américain brillant qui vient d'obtenir son diplôme et qui est promis à un grand avenir. Rejetant les principes de la société moderne, après un dîner dans un luxueux restaurant avec ses parents, pour fêter son diplôme, il décide de partir sur les routes, sans prévenir sa famille. Il renonce ainsi au rêve américain pour une vie aventurière. Il brûle ses papiers et envoie toutes ses économies à Oxfam. Il part en voiture vers le sud des États-Unis. Il découvre l'Arizona, le Grand Canyon, la Californie et trouve divers petits boulots à travers le Dakota ou encore le Colorado afin de financer le reste de son voyage. Il arrive au Mexique, lorsque lui vient l'idée d'aller en Alaska. Il met tout en œuvre pour y arriver et parvient finalement à Fairbanks en auto-stop. Il découvre les montagnes enneigées et se réfugie dans un bus abandonné. Il y restera une centaine de jours. Plus de trois mois de solitude, de compréhension de la nature et de l'être humain. Il découvre en Alaska le bonheur toujours recherché, une paix spirituelle et une sorte de paradis pur et sain. Au bout de deux ans de voyage, il décide qu'il est temps de rentrer chez lui. Mais il est bloqué par la rivière et se voit contraint de rester dans le bus, en attendant que l'eau du fleuve descende.

Il y a peu de différences entre deux plantes boréales de la famille des Fabaceae : Hedysarum mackenzei, qui est toxique, et H. alpinum, dont la racine renflée est comestible.
Affamé, il se base sur son guide botanique Dena'ina Plantflore qu'il interprète mal et s'empoisonne accidentellement en mangeant des graines de Hedysarum mackenzii2, toxique et différente de Hedysarum alpinum (une légumineuse ressemblant à la gesse tubéreuse) dont la racine renflée est consommée dans certaines conditions par les populations autochtones. Entre-temps, il comprend que la solitude n'est pas l'idéal de l'homme. Chris est un jeune homme aimé de tous, en effet, toutes les personnes rencontrées au fil du voyage se prendront d'amour ou d'amitié pour lui. Mais, aveuglé par son rêve obstiné de l'Alaska, Christopher ne perçoit pas le bonheur que peut procurer l'amour de l'autre. Il en prend conscience en lisant les lignes d'un ouvrage de Tolstoï qui décrit le bonheur parfait dans une microsociété rurale. Peu de temps avant de mourir, Christopher McCandless écrit au stylo sur une page d'un livre « Happiness only real when shared » (« Le bonheur n'est réel que lorsqu'il est partagé »).

Le film se termine sur un autoportrait de Christopher McCandless pris peu de temps avant sa mort. Un texte explicatif mentionne que des chasseurs l'ont trouvé deux semaines après sa mort.


Acteurs

Emile Hirsch  :  Christopher McCandless, dit « Alexander Supertramp » (ou « Alexander Super-vagabond » en version québécoise)
William Hurt                : Walt McCandless, le père de Christopher
Marcia Gay Harden   : Billie McCandless, la mère de Christopher
Jena Malone              : Carine McCandless, la sœur de Christopher
Catherine Keener     : Jan Burres, la hippie


Emile Hirsch
Image

Golden Globes 20085, Meilleure chanson originale, Gotham Awards, Meilleur film, Mill Valley Film Festival, Oscars 20086, Oscar du meilleur montage

Musique :

L'album tiré de la musique du film est une collaboration entre Eddie Vedder, chanteur du groupe Pearl Jam, et le compositeur et guitariste Michael Brook.


Bande annonce




La vraie histoire :

Le lourd secret derrière "Into the wild"

La soeur de Chris McCandless, ce jeune Américain retrouvé mort en Alaska et rendu célèbre par le film de Sean Penn, raconte dans un livre poignant la véritable histoire de son frère. Au coeur de ses révélations, leur père, violent et tyrannique. Plongée dans les coulisses d'un film-culte.

C'est un film-culte des années 2000. Vous vous souvenez sûrement d'Into the wild, ce film hypnotique de Sean Penn, sorti en 2007, qui racontait le destin tragique de Christopher McCandless, cet étudiant épris d'absolu retrouvé mort en Alaska, en 1992. Une sorte d'Easy Rider sans la cocaïne ni Harley, porté par la rocailleuse bande-son d'Eddy Vedder.

Mais pourquoi le jeune homme a-t-il rompu aussi brutalement avec son milieu pour aller périr, sans doute intoxiqué par des baies, seul, dans un bus désaffecté, perdu du côté de Fairbanks ? L'explication arrive aujourd'hui avec la publication en France du livre de sa soeur, Carine McCandless, tout simplement intitulé Into the wild, l'histoire de mon frère (Arthaud, 360 pages, 19,90 euros). Un livre qui jette une lumière crue sur l'aventure de celui qui s'était rebaptisé "Supertramp" et permet de découvrir son véritable visage, éclipsé dans notre imaginaire par le comédien Emile Hirsch, qui l'interpréta à l'écran. En clair, Chris McCandless ne poursuivait pas seulement une quête un peu idéaliste nourrie de sa lecture de Thoreau, il a littéralement fui un milieu familial hautement toxique.


Chris et Carine McCandless avec leurs parents.Flammarion
Image

Un père violent et tyrannique

"Quand je me suis retrouvée enceinte de Chris, j'étais piégée !" Cet aveu de sa mère traumatisera le jeune Chris à vie. Il était donc un enfant non désiré, qui a précipité le mariage de ses parents. Or, son père, violent et pervers, ne cessait de frapper son épouse et de se comporter de manière tyrannique avec ses enfants. Bref, Christopher nourrissait une terrible culpabilité: si toute la famille souffrait, c'était de la faute de sa naissance. Il s'est juré très jeune de quitter ce milieu étouffant dès qu'il le pourrait. Seule sa soeur et confidente Carine était au courant, notamment à travers de longues lettres, dévoilées ici pour la première fois. Avec son livre, on plonge donc dans les coulisses sordides de l'avant Into the wild.

Chris avec ses parents, à la fin de ses études secondaires.
Image

Un beau jour, les parents McCandless, qui croient que leur fils poursuit toujours ses études à Atlanta, reçoivent une liasse de lettres qui lui étaient destinées frappées de la mention: "Retour à l'envoyeur". Christopher a disparu. On retrouvera sa vieille Datsun sur un parking de l'Arizona avec ce mot sous le pare-brise: "Ce tas de ferraille est abandonné. Si quelqu'un peut le sortir d'ici, il est à lui." La suite, le film Into the wild la raconte admirablement -le long périple à travers le Texas, la Californie, le Montana, l'Alaska, jusqu'à cette agonie atroce, à 24 ans

Chris McCandless à la fin de l'adolescence.
Image

Le livre de sa soeur poursuit l'histoire après sa mort. C'est elle qui aura la lourde tache de convoyer ses cendres funéraires. Elle qui finira, des années plus tard, par récupérer son sac à dos, qu'un trappeur alaskan avait caché. Elle, également, qui travaillera avec Jon Krakauer, le remarquable journaliste qui retracera toute l'histoire de son frère dans Into the wild, l'enquête qui servira de base au film de Sean Penn (c'est également lui qui signe la préface de l'ouvrage de Carine McCandless). On savait que Krakauer était un excellent journaliste (sa Tragédie à l'Everest, parue en 10/18, est un chef d'oeuvre de la littérature de montagne), on découvre ici qu'il est aussi un homme aux immenses qualités morales, qui avait promis de ne pas révéler les dessous familiaux des McCandless. Jamais le journaliste ne marchandera son soutien et son temps à Carine.

Le chemin de croix de Carine

Et Dieu sait si elle en a eu besoin ! C'est le dernier versant de ce livre en grande partie autobiographique. Après avoir subi les violences de son père, après avoir perdu ce frère adoré et seul soutien sur terre, Carine, comme mue par une fatalité hélas bien connue des psychologues, va reproduire à son tour les malheurs qui l'avaient frappée plus jeune. Elle va se marier avec un homme qui se révélera être un drogué violent. Mettra au monde une fille trisomique. Tirera le diable par la queue. Ira de galère en galère.

Jon Krakauer puis Sean Penn, qui en fera sa consultante sur Into the wild, l'aideront à remonter la pente. Le livre de Carine McCandless, pour éprouvant qu'il soit, ne conte donc pas seulement la vie revisitée de son frère. Il dessine aussi le portrait d'une certaine Amérique blanche qui, derrière les façades de pavillons biens alignés avec leur Subaru garée dans l'allée, peut se révéler très très wild.


Image


Image
Image
Image
Image
Image
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/ ... e-wild.jpg
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image


Into the Wild, les fotos originalles

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
[img]<img%20src=[/img]
http://www.sportoutdoor24.it/app/upload ... /foto3.jpg" />
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image


Le Magic Bus attire les voyageurs les plus extrêmes. Ceux qui descendent dans le boîtier métallique où Chris McCandless a passé les derniers moments de sa vie est exposée à des températures plus froides et des conditions environnementales très exigeantes.
Jon Krakauer a suggéré que la mort de Chris McCandless - Alexander Supertramp avait été causé par l' ingestion d'une substance toxique alcaloïde présent dans ' H. alpinum , une plante de la famille des légumineuses .



_________________
Image
Image
Image


Haut
  Profil Envoyer un message privé Site Internet MSNM/WLM YIM 
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Modérateurs:

taha, anass

Permissions de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 


cron
Créer un forum | © phpBB | Entraide & support | Forum gratuit