Chahid Anass Marocain Soussi

Un forum dont ont parlent de tout et de rien Un forum de divertissements, loisir, culture, societe, humour


Heures au format UTC



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 887
Localisation: Casablanca Royaume du Maroc
Sexe: Masculin
Posté: 21 Juin 2012, 23:12 

Simplement aimer

Aimer…dans le dictionnaire le Nouveau Petit Robert, il est écrit : ‘’Éprouver de l’affection, de l’amitié, de la tendresse, de la sympathie pour quelqu’un’’. Et plus loin, il dit encore…’’ chérir, être mutuellement attachés par l’affection, l’amour…se plaire, se trouver bien…’’.

Au mot aimer se mélangent aussi la passion, l’extase, un sentiment plus fort que tout autre. Je lis ces phrases que l’on dit pour mieux exprimer ce que nous ressentons…et je me demande un peu pourquoi tous ces mots que je vois? Ils ne résument au fond que ce que le cœur dit. Alors, écoutons ce que ce dernier a à nous raconter.

Cela part de rien, d’un sentiment pur, d’une force d’attraction qui nous attire vers une infinie source d’eau vive. Donc, pour quelle raison, trop souvent inexpliquée ou inexplicable, venons-nous tout compliquer avec nos pourquoi et nos comment?!? Ne serait-il pas plus simple et doux de faire taire ces voix qui nous font douter de nous?!?

Aimer…parfois en silence, puisque l’autre a choisi de ne plus entendre…mais au fond de nous demeure cette petite voix qui crie ‘’…et je t’aime encore…de plus en plus fort…’’.

Aimer, c’est aussi lâcher prise sur ce que nous ne pouvons contrôler, accepter cette distance qui parfois vient brouiller les cartes. Distance que nous laissons ingratement s’installer, et à laquelle nous obligeons nos élans à se faire sourds, parce que tout semble trop inatteignable. Pourtant, l’impossible n’existe pas…ou bien n’existe-t-il que par les limites que justement nous nous imposons? Donc, faut-il ne plus laisser la raison prendre toutes les décisions à la place du cœur?

Car on peut aimer, toujours, même de loin. L’amour est espoir, réconfort et douceur. L’amour fait vivre, et non mourir. Si dans votre être votre sentiment d’amour vous rend malheureux, qu’il vous écrase, vous étouffe et vous fasse mal, alors demandez-vous ceci…est-ce vraiment de l’amour? Ou est-ce de l’entêtement, de l’habitude et un ''confort commode'' guidés par une paresse à agir, à changer ce qu’il faut changer pour être heureux? Car l’amour ne juge pas, il ne retient pas les bassesses ni les chagrins. Il pardonne plutôt et apprend à accepter les différences. Il ‘’oublie’’ combien le cœur a eu mal, seulement à retrouver ou à entendre les mots jadis présents. N’est-ce pas le verbe pardonner qui fait vivre le verbe aimer?

Il ne faut pas grand-chose la plupart du temps…simplement aimer…et le reste ne devient que de simples détails que le vent emporte. Oui, simplement aimer…nous laisser guider par le désir de vivre, par ce que le cœur a mis de l’avant et que la volonté a fait progresser.

J’entends aussi les mots d’une chanson de Piaf…’’…les amants merveilleux, l’extase au fond des yeux marchaient comme s’ils portaient en eux, un trésor fabuleux, presque miraculeux, (celui) de leurs cœurs qui battaient…’’. Tout est dit…un trésor fabuleux, presque miraculeux…et simplement aimer…sans conditions, ni règles, ni entraves…mais en toute liberté et en toute sérénité, puisque ‘’l’amour libère, il n’oblige pas.’’.

Delvina Lavoie . {Vendredi 8 juin 2012}

_________________
Image
Image
Image


Haut
  Profil Envoyer un message privé Site Internet MSNM/WLM YIM 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 887
Localisation: Casablanca Royaume du Maroc
Sexe: Masculin
Posté: 21 Juin 2012, 23:17 

Regarde l’étoile


Quelque part entre ton ciel et mon ciel brillent des étoiles. Entre ta vie et ma vie, il y a tant de choses…et entre ma voix qui tremble et la tienne qui se tait, il y a le silence.

Je suis seule sur ce pont qui enjambe le fleuve. Je regarde avec des yeux pleins de tendresse cette photo de toi, puis je lève les yeux et pose mon regard sur l’immensité fluviale. Son eau, imperturbable, tranquille et sereine, apaise. Rien ne semble venir perturber l’éclat du soleil qui s’y reflète.

Dans ce calme après-midi du début de juin, des oiseaux chantent, les arbres se revêtissent de vert, et quelques bateaux déjà s’amarrent au quai. Je ferme les yeux et t’imagine près de moi, l’air rêveur et un sourire aux lèvres. Lorsque je les ouvre à nouveau, je suis seule cependant.

Mon corps garde la sensation de ta présence. Dans cet endroit magnifique, presque magique, mon cœur et mon esprit voyagent et retiennent encore la douce image de ton sourire. On dit que le temps est un allié à qui sait l’apprivoiser…et que l’espoir en est le maître qu’il faut apprendre à servir.

Venus de nulle part, les mots d’une chanson répètent…‘’Et je t’aime encore, comme dans les chansons banales…et ça me dévore, et tout le reste m’est égal…de plus en plus fort, à chaque souffle, à chaque pas…et je t’aime encore…’’.

Alors, si toi aussi tu es triste parfois, que la vie perd un peu de ses couleurs, qu’il te semble que quelque chose manque à ta vie, et que tu te sens seul…accroche-toi, et regarde vers l’ouest. Tu verras briller une étoile qui de loin te fera un clin d’œil.

Cette étoile, ce sera moi qui viendrai déposer sur ton front un doux baiser de réconfort. Oui, regarde l’étoile…et souris…car tu n’es jamais seul.

Delvina Lavoie. Vendredi 1 juin 2012

_________________
Image
Image
Image


Haut
  Profil Envoyer un message privé Site Internet MSNM/WLM YIM 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 887
Localisation: Casablanca Royaume du Maroc
Sexe: Masculin
Posté: 03 Juil 2012, 22:50 

Ne disons pas adieu.


Je suis…et c’est tout ce que je sais.

Et je dois choisir de vivre pour tout ce que je peux donner, avec cette étincelle qui me donne le pouvoir de grandir.

Je me tiendrai donc debout afin de poursuivre un autre rêve, si je le peux…et ce sera le symbole de ma foi en qui je suis.

Mais sache que pour moi, tu es le seul.

Et je dois suivre la route qui m’attend devant…néanmoins, devrai-je ne plus laisser mon cœur l’emporter sur ma raison?

Ne disons pas adieu… je sais qui je dois être à présent.

Je fais mon voyage à travers le temps…et je garderai le souvenir de nous au fond de moi.

Suis ton destin, tout en écoutant bien cette voix qui est en toi,
Et même si parfois elle te fait peur, tu ne dois pas la craindre.

L’orage gronde toujours, mais mon étoile suit le vent…pour toi le roi de cœur un peu sauvage.

Ne disons pas adieu…et tu te souviendras aussi.

Car j’ai fait un rêve que je pouvais presque toucher.

Je suis tellement désolée que l’amour n’ait pu jouer un rôle entre nous. Et le cœur sur la main, je trouverai mon chemin…peut-être un jour croira-t-il à nouveau?

Car il y a cette vision et ce feu en moi…et par eux je garderai le souvenir de nous au fond de moi.

Ne disons pas adieu…pas avec tout cet amour que j’ai pour toi…
et peu importe ce que nous vivrons par la suite…une ‘’amitié pure, sincère et intacte’’…non, nous ne devons pas dire adieu.

Delvi Lavoie. (Mardi 03-07-2012)

_________________
Image
Image
Image


Haut
  Profil Envoyer un message privé Site Internet MSNM/WLM YIM 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 887
Localisation: Casablanca Royaume du Maroc
Sexe: Masculin
Posté: 12 Juil 2012, 20:46 

Les couleurs de l'amitié


Bon, me voilà revenue...avec le soleil qui brille en plus! Le temps passe vite, je retourne à me perdre dans ces mots que j'écris. Ce midi, je réfléchis sur certains regards de l'amitié que je vois. Pour moi, l'amitié vraie repose sur ce que j'appelle ''les 5 principes de base de l'amitié''. Ouf, ça fait sérieux, mais enfin, poursuivons.

Le tout commence par la :

1- La sincérité...ne pas tricher, ni mentir, à soi-même et à l'autre, bref ne pas faire semblant.

2- L'authenticité, évidemment...être et demeurer vrai/e, donc qui nous sommes vraiment.

3- Le respect...comment bâtir une relation saine et solide, si nous ne sommes même pas capables de considérer et d'accepter que le point de vue de l'autre puisse être différent du nôtre?

4- La confiance...être capable de s'abandonner, de s'ouvrir totalement à l'autre sans toujours se méfier de ce qu'il, ou elle, fera de nos confidences.

Et enfin

5- La fidelité, ou la loyauté si vous préférez. Savoir donc que l'on peut compter sur l'autre, qu'il sera là, peu importe les coups durs.

Je crois que si l'amitié commence et se poursuit par tout ceci, alors cette amitié est aussi amour. Car si nous n'aimons pas, quelle forteresse protège et solidifie nos amitiés? Les couleurs de l'amitié, elles sont un peu comme l'arc-en-ciel qui puise sa source au sein de ce soleil et de cette pluie qui se fusionnent et qui créént pour nous tout un amalgame d'émotions et de sentiments. Des sentiments purs, on le souhaite, et que nous désirons garder intacts longtemps encore! Être ami/e/s, c'est pouvoir aussi dire ''je t'aime'' sans peur et sans hésitation. Donc, laissez la spontanéité opérer pour nous sa magie. C'est également avoir de la reconnaissance, et être capable de dire ''merci''...à l'autre, à soi-même, et à la vie, de nous offfrir cet immense cadeau.

Bon moi qui voulait faire court, car je désire partager avec vous ce poème qu'un ami m'a envoyé. Poème dont j'ignore l'auteur, mais qui dit tout. L'amitié, c'est la joie, la tendresse, la vie, et encore de l'amour. OK, je vous recopie ce fameux poème...

''L’amitié…

L’amitié c’est la banque de toutes les tendresses,
C’est une arme pour tous les combats,
Ça réchauffe et ça donne du courage,
Et ça n’a qu’un slogan : On partage.

L’amitié est comme une fleur,
Il faut en prendre soin.
L’amitié a une clé de chaque place,
A toi de la trouver,
Certaines sont cassables……
Mais une amitié fidèle ne peut pas se briser.

L’amitié c’est une écoute quand le cœur est en déroute,
Qui jamais ne se permet de juger, ni de peiner,
Elle peut tout partager de nos joies, de nos secrets,
Que ce soit la nuit, le jour elle vole à notre secours,
Forte comme l’océan,
L’amitié c’est de l’or que l’on garde comme un trésor.''

Bonne fin de journée, à bientôt.

Delvi Lavoie. (Mercredi 11-07-2012)

_________________
Image
Image
Image


Haut
  Profil Envoyer un message privé Site Internet MSNM/WLM YIM 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 887
Localisation: Casablanca Royaume du Maroc
Sexe: Masculin
Posté: 13 Juil 2012, 20:28 

Les couleurs de l'amitié - II -


Une fois de plus je viens ce soir vous entretenir de propos sur l'amitié.
Suite à plusieurs commentaires plutôt édifiants et inspirants, j'ai décidé de revenir sur le sujet.
Que ce soit Joëlle, Catherine, Jon, Ginette, Princesse ou Redouine, tout ce que ces personnes ont partagé avec moi m'a beaucoup touché. Je tenterai donc un peu de leur faire justice et honneur, en ajoutant à mes cinq principes de base de l'amitié, toutes ces autres composantes qui à bien y penser, feront réfléchir encore plus, et nous permettront de nous pencher un peu plus près du sol (ce qui ici veut dire solide) de l'amitié.


Première chose que j'ai lu dans ces commentaires... :

La tolérance. Eh oui, comment oser prétendre être tant soi peu sincère et accueillant dans notre amitié, si nous ne pouvons être juste et patient? Si je ne peux regarder mon frère humain pour ce qu'il est, comment pourrai-je seulement prendre un millilitre de sa peine et le soutenir?

Par cette tolérance vient aussi :

La compassion...avoir une douce pensée, savoir donner et offrir un sourire de paix.
Ne pas juger sans vraiment savoir le pourquoi ou le comment des choses.
Savoir ouvrir son coeur et ses mains pour adoucir la colère et le chagrin.
Compatir, ce n'est pas faire pour l'autre ce qu'il peut faire, mais bien l'aider à remonter la pente.

De ces deux composantes se dévoile aussi :

L'empathie. Non, je ne parle pas ici de pitié, ce pieux mensonge qui cache derrière son masque plus de misère et d'écrasement qu'il ne le laisse entendre.
Être empathique, c'est savoir écouter ce que l'autre nous dit et taire nos ''conseils'', notre soi-disant puissant savoir!

Je suis ton ami/e, donc je t'accepte comme tu es, sans vouloir ni prétendre te changer. Tu es toi, et tu as le DROIT de l'être. Nous en sommes ainsi rendus à l'acceptation. Dans un mouvement de grande chaleur humaine, enlacer celui qui crie ou qui pleure, sans chercher à savoir toutes les raisons de cette fureur.

Alors, c'est le coeur sur la main que d'une générosité toute naturelle, le sourire au bord des lèvres, on peut apprendre à donner, à partager, à déffricher une route encore boisée...et à aimer.


Toutes ces tolérance, compassion, empathie, acceptation et générosité ne portent enfin qu'un seul nom...solidarité.
Bâtir les ponts qui aujourd'hui et demain font et feront naître en chacun de nous cette envie et ce désir de servir, d'être là, présents, lorsque l'autre sonnera à notre porte.

J'ai écrit que toutes ne portaient que le nom de solidarité...là, j'ai un peu dévié...car en fait, même cette solidarité, avec toutes les autres composantes de l'amitié, se nomment aussi, et surtout, AMOUR.

Les couleurs de l'amitié...se sont également les couleurs de l'amour et de la vie. Ces couleurs d'un arc-en-ciel que toujours nous poursuivons et que nous admirons. Car tout au bout de cet arc-en-ciel nous attend une des plus belles et grandes récompenses...une vraie amitié.

Delvina Lavoie. (Vendredi 13-07-2012)

_________________
Image
Image
Image


Haut
  Profil Envoyer un message privé Site Internet MSNM/WLM YIM 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 887
Localisation: Casablanca Royaume du Maroc
Sexe: Masculin
Posté: 17 Juil 2012, 21:03 

Rêverie silencieuse

Elle est assise là sur le sable près du fleuve…elle ferme un instant les yeux, et ses pensées la ramènent quelque part entre l’ombre et la lumière.

Pendant que son cœur bat tantôt lentement, tantôt très vite, elle revoit un visage…où est-il, que devient-il? Elle tente de revenir un peu en arrière, et de se souvenir de quelques moments de complicité.

Un jour, quelque chose est allé à l’envers d’elle...mais quoi? Tout ce qui remonte à sa mémoire, et qui depuis a assombri le ciel de l'été,
ce fut un aveu quelque peu indiscipliné qu’elle avait osé lui murmurer…un ‘’je t’aime’’ un peu timide, mais vrai…

Donc, si de là était venu les silences ingrats de l’homme, alors quoi? Aimer était soudain devenu un mal??? Elle ouvre les yeux, regarde cette eau sombre qui semble vouloir l’accueillir … et elle reste là, au fond d’elle…là ou personne ne va.

Un peu plus loin, un bateau file doucement sur l’eau...et les petites vagues qu’il crée viennent mourir à ses pieds. Cette amitié ‘’sincère, pure et intacte’’ dont il l’avait rassurée, qu’était-elle devenue maintenant?

Elle n’aurait même pas ce privilège comme consolation…si aimer conduit au néant, cela sert à quoi? Pourtant, elle n’a nul regret. Puisqu’aimer est, et sera toujours, un cadeau pour elle.

Doucement elle se lève, ses pas se font d’abord lourds et hésitants,
et la conduisent à cet endroit anonyme où rien ne lui ressemble, mais où elle se cache.

Et ‘’dans les bras de l’Ange, très loin d’ici, de cette chambre d’hôtel sombre et froide, et de ce vide sans fin que tu crains…tu es tiré des débris de ta silencieuse rêverie…oui, dans les bras de l’Ange, puisses-tu ici trouver du réconfort …’'

Delvina Lavoie. (Mardi 17-07-2012)

_________________
Image
Image
Image


Haut
  Profil Envoyer un message privé Site Internet MSNM/WLM YIM 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 887
Localisation: Casablanca Royaume du Maroc
Sexe: Masculin
Posté: 14 Aoû 2012, 00:53 

La magie de dire ''je t'aime''

Dire je t'aime, n'est-ce pas une manifestation de générosité...pour de plus dire aux gens que nous les accueillons afin qu'ils fassent partie de nos existences?!? Dire je t'aime, n'est-ce pas que cela demande également une humilité franche et sincère?!? Car ainsi, ne devons-nous pas reconnaître une face de nous un peu plus vulnérable qui nous permet de nous abandonner, d'expérimenter et de vivre quelque chose qui risque d'être merveilleux?!?

Dire je t'aime, n'est-ce pas de plus se doter, ou découvrir, qu'une énorme vague de chaleur existe en chacun de nous...vague qui s'avère être une de nos plus grande richesse intérieure?!?

À chaque fois que nous tombons, à chaque fois que nous nous relevons, ce sont nos je t'aime qui nous sauvent. Les recevoir, oui, mais surtout être capable de les dire. D'ailleurs, qui sait pourquoi les gens ont tellement peur de ces petits mots? Pourtant, ils ne mordent pas!

Entendre quelqu'un nous dire je t'aime lorsque rien ne va plus est, je crois, la meilleure thérapie qui puisse exister. En somme, ce simple moyen deviendrait le meilleur anti-dépresseur naturel! Prendre quelqu'un dans nos bras alors que son horizon semble devenu trop sombre au-dessus de sa tête, est un acte de pure empathie et de solidarité. Le bercer tel un enfant qui chercherait un endroit où se cacher pour calmer sa douleur devient également pour nous qui le consolons, une excellente source de réconfort.

Dire je t'aime, ce n'est pas seulement vouloir dire '' être amoureux ''. Nous pouvons partager ce sentiment noble dans nos amitiés, nos liens familiaux, ou encore avec nos frères humains. C'est peut-être à cet endroit que justement tant d'hommes ont peur de ces trois paisibles mots! Car ainsi, ils craignent de montrer ce qu'ils prennent pour de la faiblesse. Toutefois, leurs marques d'intransigeance ou d'indifférence ne blessent-elles, et ne meurtrissent-elles, pas le plus la vie et ses acteurs?!?

Pourtant, n'est-ce pas en disant je t'aime un peu plus que les hommes parviendraient à unir leurs efforts, leurs combats, leurs justices et leurs rêves afin que la vraie paix inonde leurs vies?!?

La magie de dire je t'aime délivre, rassérène et embellit le monde. La magie de dire je t'aime ouvre une fenêtre sur un univers que jusque là nous ignorions peut-être.

La magie de dire je t'aime adoucit la colère, dompte l'orgueil, ou encore sème une onde de joie qui s'étend d'un océan à l'autre.

Ne devrions-nous pas dès à présent apprendre à laisser de côté nos soi-disant rationalisme et fierté, et faire jaillir toute cette source d'amour qui sommeille en nous tous?!?

Delvina Lavoie. {Lundi 13-08-2012}

_________________
Image
Image
Image


Haut
  Profil Envoyer un message privé Site Internet MSNM/WLM YIM 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 887
Localisation: Casablanca Royaume du Maroc
Sexe: Masculin
Posté: 29 Sep 2012, 22:21 

Moments d'éternité


Moments d’éternité…le coeur qui bat fort, un sourire, un message…une attente qui nourrit l’espoir...une sagesse calme et sereine qui dicte de ne jamais baisser les bras.‘’Rêver, un impossible rêve…’’…et moi qui ai toujours choisit de croire que l’impossible n’existe pas. Sauf par ces limites que l’homme s’impose à lui-même, soit par peur ou par désespoir.

‘’…partir où personne ne part…’’. Depuis toujours, mon âme plane au-dessus de ma vie et en fait des moments d’éternité. Tout comme je pars chaque nuit visiter un pays qui m’est inconnu, mais puisque je me retrouve près de lui, je suis enfin chez-moi. Et au matin je reviens, plus aimante que jamais…et je jouis de ces moments d’éternité qui dans mon souvenir vivront.

Dites-moi…’’…c’est quoi, la vérité? Qui peut prétendre un jour y avoir goûté? À marcher toujours dos à la lumière, tu n’as jamais vu que l’ombre de toi-même…au nom de la raison, tu as laissé passer des amours, des passions…mais laisse donc ton coeur te guider…(chanson de Laurence Jalbert).

Moments d’éternité…vous, vous voyez mon visage, mes yeux et mon sourire…mais qui suis-je, dites-moi? Moi, je sais…mais vous, savez-vous?

De ces moments d’éternité qui hurlent en moi, s’étendent et se prolongent, je ne puis être que moi. Avec eux et par eux j’aime, je vis, je crois, et je reste debout face à l’adversité qui parfois essaie de m’anéantir…mais tant que brillera le soleil, je me battrai, et encore j’avancerai.

J’écris ici ou ailleurs, pour moi et pour vous. Ce que je dis, ce que vous me dites, demeurera en moi, car de ces mots se créent aussi des moments d’éternité. Alors à vous, je dis merci.

Non, il n’y a point de désespérance en moi…rien qu’une légère lassitude qui quelques fois veut prendre trop de place…alors comme la louve sauvage, et surtout blessée, je retourne vers ma tannière…et j’attends qu’on m’apprivoise à nouveau.

‘’…brûle encore, bien qu’ayant tout brûler…brûle encore, même trop, même mal…pour atteindre à s’en écarteler…pour atteindre l’inaccessible étoile…’’. Autres moments d’éternité qui font que toujours je brûlerai, que j’aime le vol d’un Aigle…que je suis (suivre) une étoile qui dans le ciel me guide vers toi.

‘’Aimer jusqu’à la déchirure…aimer, même trop, même mal…’’. Peut-on trop aimer? Mal aimer oui…mais trop? Plutôt, aimons-nous jamais assez? L’amour ne se mesure pas, je crois.

Il y a tant de façons d’aimer, selon chaque personne et ses besoins…mais pour moi, il n’existe qu’une seule et unique façon de t’aimer, toi…celle où se trouve ton coeur et ton corps…et comme moi, tu ne peux empêcher le coeur d’aimer. Toi (tu te reconnaîtras si tu me lis et tu comprendras), merci pour ces fabuleux moments d’éternité qui restent là, par ton nom qui demeure gravé dans mon coeur, dans ma mémoire…et tatoué sur ma peau.

Oui, ‘’brûler d’une possible fièvre…’’…et non pas porter le chagrin des départs, mais espérer un retour.

Delvina Lavoie. {Vendredi 21 septembre 2012}

_________________
Image
Image
Image


Haut
  Profil Envoyer un message privé Site Internet MSNM/WLM YIM 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 887
Localisation: Casablanca Royaume du Maroc
Sexe: Masculin
Posté: 29 Sep 2012, 22:24 

Agir et non seulement subir

Bonjour...un autre jour, un autre recommencement de la vie. Eh oui, prendre un nouveau départ et une autre route peut être tellement difficile, que cela semble même impossible à faire. Pourtant, nous avons en nous la force de tout changer. Il faut voir les évènements comme des défis à relever; et non seulement comme des raisons pour rejetter encore une fois SA responsabilité sur le dos des autres. Parce que ce que nous faisons de notre vie nous appartient...c'est donc à chacun de nous de choisir la lumière...et non la noirceur.

La vie et les gens continuent toujours de bouger, tout progresse autour de nous, même si cela ne nous semble qu'être une discordance de plus dans nos quotidiens. Cette vie, elle se poursuit sans cesse et si nous ne commencons pas à nous prendre en main, nous ne pouvons que demeurer victimes de tout ce qui nous entoure. Nous nous enlisons alors dans ces sables mouvants qui ne déclanchent chez-nous que des réactions...et non des actions.

Un des plus grand secrets de la victoire sur nos peurs, nos doutes, nos médiocrités, nos désepoirs et même nos chagrins, est justement de se décider à AGIR et de prendre le taureau par les cornes, comme on dit. Par la suite, les gens peuvent nous applaudir ou nous bouder; mais qu'importe, puisque nous avons combattus et vaincus nos démons intérieurs, très souvent même malgré eux. Et cette victoire, ce château-fort en nous, personne ne peut jamais nous l'enlever. Il n'y a que nous qui puissions permettre aux gens et aux choses de nous détruire. Cette force que nous ignorions souvent que nous possédions, elle nous délivre et nous conduit vers une liberté que nul ne peut plus restreindre ni enchaîner. Car cette liberté fait battre le coeur de nos vies. C'est la liberté d'être qui nous sommes vraiment.

Donc, le jour où nous pouvons affirmer que nous ne sommes plus les victimes de nos passés, nous devenons libres de prendre n'importe quelle direction, parce que nous avons maintenant la possibilité de faire des choix dans nos vies.

Pourtant, agir nous semble si souvent trop difficile, voir même inconcevable, quelques fois. Sortir de sa coquille, oser prendre le risque de virer notre monde à l'envers ou de briser ce silence de fausses croyances qui nous étouffe...cela nous demande beaucoup, je sais. Tout le monde a, je crois, à un moment donné de sa vie, subi les averses qui lui tombaient dessus. Par contre, le jour où nous DÉCIDONS d'apprendre à accepter qui nous sommes, de ne plus nous cacher de ce pourquoi nous nous battons et en quoi nous croyons, et que nous osons voir que devant nous s'étend une mer de possibilités et de charmes, nous ne subissons plus nos existences. Lorsque nous agissons sur nos peurs, nous nous permettons de VIVRE.

Il n'existe qu'un moyen de sortir de notre prison intérieure: agir et non seulement subir. Car nous seuls détenons la clé de notre vie et de notre liberté. Ne blâmons plus les gens, le gouvernement ou le patron pour nos portes fermées. Demandons-nous plutôt quelle est NOTRE responsabilité à nous sentir mieux avec nous-mêmes?

Comme disait l'autre, c'est dans l'action que se trouve la joie et le bonheur. Alors, jamais il ne faut lâcher ni céder lors de nos moments d'incertitude...mais toujours croire et garder l'espoir que nous pouvons y arriver...et que la lumière sera au bout du tunnel.

Delvina Lavoie. {Vendredi 28 Septembre 2012}

_________________
Image
Image
Image


Haut
  Profil Envoyer un message privé Site Internet MSNM/WLM YIM 
 
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sep 2010
Messages: 887
Localisation: Casablanca Royaume du Maroc
Sexe: Masculin
Posté: 07 Oct 2012, 01:13 

L'amour n'a pas d'adresse


Ce matin en buvant mon café, j'ai entendu à la télé l'animatrice d'une émission de variétés qui annonçait le titre du dernier album de Patrick Norman, ''L'amour n'a pas d'adresse''. Ces mots m'ont tout de suite séduit, et j'ose m'en servir ici comme titre, et il inspirera cet article d'aujourd'hui.

L'amour n'a pas d'adresse...donc il ne connaît ni les frontières, ni les distances. Il n'a pas besoin être numéroté ou classé dans un ordre prédéterminé...et presque prévisible.

L'amour s'envole au-dessus d'un océan afin de rejoindre et de réunir cet homme et cette femme dont les corps ne se touchent pas, mais dont les coeurs et les âmes se perdent dans des allées de félicité. L'amour, il s'écrit dans le livre de nos vies...il se conjuge parfois au présent, ou au passé. Il doit être laisser libre...si l'amour enchaîne et donne envie d'en mourir...est-il vraiment amour?

Puisque l'amour fait vivre. Il égare oui, il fait soufffrir et pleurer, mais il fait battre le coeur, donc il vit. Il est nostalgie, attente et espoir...le coeur qui tel un tambour cogne si fort qu'il semble prêt à exploser...le corps qui ressent chaque minute, chaque jour et chaque nuit l'appel d'un autre corps.

Cependant, l'amour voyage au-delà de nous. Il atteint ces enfants qui courent et ceux qui ont faim. On ne le voit pas, l'amour, il est immatériel en lui-même. Pourtant, il se matérialise tous les jours sous nos yeux par une main tendue, un sourire de trendresse, un geste de miséricorde, le pardon et l'oublie d'une peine qu'un retour allégit.

L'amour n'a pas d'adresse, car il est toujours là, en nous. Sa demeure, c'est notre coeur, notre âme, nos bonheurs...en somme, nous n'avons pas à le chercher seulement dans le regard de l'autre, car il habite d'abord en nous...il doit y être s'il veut s'étendre plus loin que nos simples personnes.

Alexendra Julien disait: ''L'amour ne s'attend pas, ne se rêve pas, ne se cherche pas. Il se rencontre, se reconnaît et puis se vit''. J'aime cette pensée, car elle résume tout. L'amour, pas besoin de toujours l'attendre s'il est là, vivant en vous.....et lorsque vient une lumière, nous la reconnaisons. Nous nous savons alors arrivés, parce que cet amour est l'Amour...il s'installe, et c'est tellement naturel que tout semble venir de lui-même, sans forcer. Le silence se fait quelques fois, mais au plus profiond de nous, nous SAVONS que nous avons été béni par ce cadeau...et l'amour vit.

Cet amour qui n'a pas d'adresse, il a donné tellement...j'ai bu à sa source, me suis nourrit en son sein. Je ne désire pas tout comprendre, tout décortiquer...analyser les si, les pourquoi et les comment. En quoi cela me servirait-il? Plus nous cherchons justement à tout mettre en ''ordre'', plus le désordre se fait en nous et entre nous et l'autre, puisque que cela crée des doutes et empoisonne l'amour.

L'amour n'a pas d'adresse...il n'est pas un numéro sur la porte...il peut être n'importe où, mais néanmoins il est là, parfois dans l'ombre...mais si mon coeur bat, alors l'amour vit...il n'oublie pas, mais poursuit sa route avec sérénité, car ce coeur sait combien il fut aimé, combien il a aimé et aime toujours. Même si l'amour n'a pas d'adresse,qu'il ne connnaît ni l'espace, ni le temps, et qu'il ne se mesure pas...et que seul un nom qui gravite en orbite.

Delvina Lavoie. { Jeudi 4 Octobre 2012 }

_________________
Image
Image
Image


Haut
  Profil Envoyer un message privé Site Internet MSNM/WLM YIM 
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Modérateurs:

taha, anass

Permissions de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante


cron
Créer un forum | © phpBB | Entraide & support | Forum gratuit